1. Home
  2. S'identifier
  3. Suivi de commande
  4. Voir le Panier
  5. Payer

L'Abbé Guénée - Lettres de quelques juifs portugais, allemands et polonais à M. de Voltaire

L'Abbé Guénée - Lettres de quelques juifs portugais, allemands et polonais à M. de Voltaire

Ref: LARG1467

L'Abbé Guénée - Lettres de quelques juifs portugais, allemands et polonais à M. de Voltaire avec un petit commentaire, extrait d'un plus grand, à l'usage de ceux qui lisent ses Oeuvres. Suivies des Mémoires sur la fertilité de la Judée. 12eme édition. Lyon, Ayné frères, 1822 / 1827 / 1822. 3 petit vol. in-12° (10x17 cm) de 362, 396, et 436 p. Demi-reliure basanne moucheté. Cachets en page de titre, rousseurs. Dos longs ornés. Petit accroc en coiffe sup du tome 1 et mors fendillé sur 2 cm sur le plat inf du tome 3. Bel ensemble pour ce texte qui fut un succès de librairie.
GUÉNÉE (l'abbé Antoine), théologien et érudit français, membre de l'Académie des inscriptions, né à Etampes en 1717, mort en 1803. Il fut pendant vingt ans professeur de rhétorique au collège du Plessis, se fit connaître d'abord par de bonnes traductions de plusienrs livres de controverse anglais, et pulia en 1769 un ouvrage remarquable, sous le titre de Lettres de quelques juifs portugais, allemands et polonais à M. de Voltaire. C'est une défense de la Bible en général et du peuple hébreu en particulier, contre les sarcasmes de Voltaire. Le théologien suit pas à pas le philosophe, le prend en flagrant délit de contradiction, oppose à ses plaisanteries les données fournies par l'érudition, rend d'ailleurs hommage à son incontestable talent, et applaudit à ses persévérants efforts en faveur de la tolérance religieuse et de l'égalité civile. La critique est fine, pressante, légèrement sardonique. Elle produisit d'autant plus d'effet, qu'elle était plus modérée.
Voltaire put à peine se fâcher, quelque sensible que lui fût le coup. Le livre de l'abbé Guenée eut un succès prodigieux, qui s'est à peine ralenti de nos jours, car il est encore au nombre des livres classiques dans les séminaires. Il valut à l'auteur la place de sousprécepteur des enfants du comte d'Artois, puis à l'abbaye de Loroy, près de Bourges. En 1790, l'abbe Guénée prêta serment à la constitution civile du clergé. Il subit une courte détention pendant la Terreur. On a encore de lui, outre des traductions de divers ouvrages anglais, deux savants Mémoires sur la fertilité de la Judée depuis la captivité de Babylone jusqu'à l'expédition d'Adrien; lus à l'Académie des inscriptions en 1779, et qui ont été mis à la suite des dernières éditions
des Lettres de quelques juifs, notamment de celle de 1822/1827 (3 vol. in-12).

Prix : €90.00


Mes dernières consultations